Soufflé de Salzburg

Vous tous, qui me lisez régulièrement , savez que mon cœur n’appartient non seulement à ma famille, mais qu’il appartient à l’Autriche tout autant et que j’adore Salzbourg et les montagnes autour! Ce dessert est alors pour moi l’emblème parfait de la cuisine autrichienne, simple, raffinée et absoluement gourmande. Une véritable déclaration d’amour à mon pays !

Un dessert fait souvent par ma grand-mère maternelle, autrichienne, tyrolienne plus précisément, elle aussi, sont les Salzburger Nockerl (je sais, difficile à prononcer).

Les Salzburger Nockerl (nock étant dialect pour petite montagne en autrichien) sont une très, très grande spécialité de la ville de Salzbourg en Autriche. C’est un soufflé sucré qui est servi comme dessert. C’est fait principalement d’oeufs, sucre et farine. C’est un phénomène comment, à partir d’ingrédients très simples, une délicatesse aussi sophistiquée peut être apportée sur la table.Tellement délicat et fin qu’on a l’impression de mordre dans un nuage!

Wolf Dietrich von Raitenau + Salomé Alt

Ce dessert est servi à Salzbourg depuis le XVIIe siècle. Une légende raconte qu’au XVIe siècle, Salomé Alt la Mésalliance du prince-archevêque de Salzbourg, Wolf Dietrich von Raitenau, inventa cette délicatesse. L’autre légende va encore plus loin et dit que le prince-archevêque était amoureux de sa maîtresse uniquement à cause de son art de faire cette délicatesse.

Il doit obligatoirement avoir les 3 sommets, des énormes colinnes aériennes, qui représentent les 3 montagnes principales autour de Salzbourg, le Gaisberg, le Mönchsberg et le Kapuzinerberg. Saupoudré de sucre glace ça ressemble aux pics couverts de neiges!

Pour nous autrichiens, les Salzburger Nockerl sont notre Graal mythique, notre madeleine de Proust! Aujourd’hui, vous pouvez trouver les Salzburger Nockerl sur le menu de presque tous les cafés traditionnels et bien établis et les hôtels non seulement de la ville de Mozart, mais dans toute l’Autriche.

« Sucré comme l’amour et doux comme un baiser » chantent ils leur louange même dans l’opérette « Saison in Salzburg! »

Ingrédients pour 4 à 6 personnes

  • pour la sauce du fond
  • 135 ml de crème liquide
  • 40 g de beurre non salé
  • zeste d’un citron
  • vanille
  • pour le soufflé
  • 8 blancs d’œufs
  • une pincée de sel
  • 4 jaunes d’œufs
  • 60 g de sucre
  • 40 g de farine
  • pour le coulis
  • 250 g de fraises (ou framboises, myrtilles, etc)
  • 60 g de sucre glace (à ajuster en fonction du goût )
  • 15 g de jus de citron

Pour le coulis, chauffez les fruits avec le sucre glace et le citron dans une casserole, mixez et reservez. Ça peut se faire la veille si vous voulez et se conserve au froid.

Faites fondre le beurre dans une casserole avec la crème, le zeste de citron et la vanilla. Versez ce melange dans un plat pouvant aller au four.

Battez les blancs en neige avec une pincée de sel. Reservez.

Melangez les jaunes d’œufs avec le sucre jusqu’à ce que ça épaississe.

Incorporez les jaunes d’œufs et la farine dans les blancs d’œufs.

Beaucoup des ustensiles que j’emploie viennent d’ICI.

Formez 3 montagne à l’aide d’une spatule et enfournez dans un four préchauffer à 220 C pendant 14 – 16 minutes.

Beaucoup des ustensiles que j’emploie viennent d’ICI.

Saupoudrez avec du sucre glace et servez IMMEDIATEMENT avec le coulis de fruit.

Si vous avez aimé ce post abonnez vous sur le Blog pour plus de recettes.